vendredi 8 août 2008

De Yosemite à Flagstaff (en détails..)


Maintenant qu'on a le temps, un petit retour en arrière sur les jours passés depuis qu'on a quitté San Francisco...

Vendredi 1er août

On quitte SF en direction de Yosemite vers 18h30. Vers 22h on arrive à Groveland à quelques km de l'entrée du parc. On trouve à se loger sous tente équipée au Groveland Motel. Après s'être installés, on décide d'aller boire une bière au Iron Door Saloon juste à coté. On passe la porte et on se retrouve en plein Far-West: un saloon tout en bois avec son long comptoir, son miroir, des têtes d'élan et des cranes de vache au mur, des billets de 1 dollar au plafond. En plus un groupe joue du country-rock et la piste de danse est pleine d'un mélange de touristes et de locaux. On boit notre bière puis au dodo...

Samedi 2 août

Réveil 6h30, un café et une douche puis direction Yosemite. A l'entrée on se renseigne sur la disponibilité des camps et on trouve de la place au Crane Flat Camp: on décide d'y rester 2 nuits. Notre emplacement est assez sympa: spacieux, au calme, y'a une table, des bancs, une armoire anti-ours pour les provisions et un brasero pour le feu de camp. Un voisin nous offre même du bois...
Le temps est radieux: on décide l'après-midi de faire en voiture le tour des points de vue, entre autres Tunnel View (vue sur toute la vallée) et Glacier point au coucher du soleil (on reste admiratifs devant les couleurs des montagnes de la Sierra Nevada).
La nuit tombe, on rejoint le camp pour se faire à manger à la lueur du feu de camp. Il règne un calme impressionnant: on a l'impression d'être seuls dans la forêt autour de notre feu de camp (mais non Mag, on ne va pas se faire dévorer par un ours...)

Dimanche 3 août

Reveil 8h30 et petit dèj (pas de douche ici!). Il a fait bien froid cette nuit!
On descend dans la vallée pour faire quelques provisions et vers midi on se fait un petit pique-nique au bord de la Merced River (on aperçoit même un daim).
On se rend ensuite à Happy Island pour une petite randonnée jusqu'aux Vernal Falls. L'ascension est dure: ça monte sec (la dernière partie est constituée d'escaliers taillés dans le roc. Mais une fois arrivés en haut des chutes, on est récompensés: la rivière forme un petit lac avant de se jeter. Malgré la fraicheur de l'eau, on se baigne (ça compense l'absence de douche!). On lézarde un peu au soleil avant de redescendre (c'est plus facile!)
On décide ensuite de se rendre à Mariposa Grove admirer les séquoias géants avant de rentrer au camp, exténués. Un petit feu de camp et on s'endort...

Lundi 4 août

On remballe la tente au petit matin et on prend la Tioga Road vers l'est. Cette partie du parc est principalement constituée de prairie et de lacs (le paysage est toujours aussi impressionnant). On quitte le parc pour arriver au Mono Lake puis on poursuit vers Bodie, une ancienne cité de mineurs devenue ville-fantôme (les bâtiments vont de très bien entretenus à ruine totale). On s'y balade une petite heure avant de rejoindre Lone Pine à quelques kilomètres de la Death Valley. Le camping n'est pas cher (10 dollars) mais envahi par les moustiques et surtout très bruyant: quel contraste avec Yosemite! On passe une sale nuit...

Mardi 5 août

Reveil matinal (comme d'hab) et on quitte sans regrets Lone Pine pour la Death Valley. La vallée de la Mort porte bien son nom: le paysage est apocalyptique mais superbe et il y fait déjà 40 degrés à 9h du mat'. On apprécie la clim'... On passe par les Sand Dunes (un morceau de Sahara en plein milieu de la vallée) et surtout Zabriskie Point (note à Nico: je parle du point de vue, pas du groupe Punk).
On quitte la vallée vers midi et on trouve à se loger dans un hotel-casino de seconde zone à la frontière du Nevada et de la Californie. C'est pas donné mais il n'y a rien d'autre à des miles à la ronde... On apprécie cependant la laverie, la piscine et le jaccuzzi avec vue sur la Sierra Nevada et surtout la douche (il était temps!!!). La chaleur reste étouffante...
Le soir on décide d'aller boire un verre au Stateline Saloon en face de l'hôtel (ce sont les deux seuls bâtiments que l'on aperçoit dans le désert). Le bar est quasiment désert: le barman, le patron (un vieil indien) et deux autres clients boivent un verre en regardant un vieux western à la TV... on se joint à eux.
Le film se termine et le patron met de la country dans le juke-box et nous enjoint à choisir quelques chansons. Histoire de rester dans l 'ambiance, on choisit "Bad Moon Rising" de Creedence, "Ring of Fire" de Johnny Cash et "LaGrange" de ZZTop. On se met tous à chanter dans le bar. (d'autres clients sont arrivés depuis). On reprend une tournée et le boss nous demande de dédicacer son mur, ce qu'on fait avant de rentrer à l'hôtel: super soirée loin des lieux touristiques!!!

Mercredi 6 août

Reveil à 4h30, le but: voir le lever du soleil à Zabriskie Point. On est pas les seuls à avoir eu l'idée: Une cinquantaine de personnes attendent aussi dans le silence le plus complet. On s'isole du groupe en s'installant à une dizaine de mètres en contre-bas: on se retrouve seuls... Les couleurs se révèlent peu à peu avec l'aube: c'est magnifique... (même si à 7h il fait déjà plus de 30 degrés!)
On reprend la route vers le sud. Les paysages se succèdent, tous les plus beaux les uns que les autres: Artist's Palette, Devil's Golf Course, Badwater... puis on sort de la vallée à Shoshone pour un petit dèj' à l'américaine (omelette de 3 oeufs, galette de pomme de terre, café, toasts... (ça nous fera même le déjeuner).
Direction Las Vegas où on arrive au Motel6, à deux pas du Strip (Las Vegas Boulevard), juste derrière le MGM Grand: piscine et petite sieste..
Par un heureux hasard, Mathias et Nathalie (voisins à Epinal) y sont en même temps: on se retrouve devant le Venitian (Venise version Vegas) et d'un commun accord on va manger au buffet du Treasure Island (23 dollars à volonté: pâtes, pizzas, sushis,nems, grillades, salades, etc... le tour du monde de la gastronomie!).
On remonte ensuite le strip pour visiter galleries marchandes et casinos: tout est démesuré! Le Caesar's Palace (ambiance romaine: fontaine de Trevi, Cheval de Troie... Jerry Seinfeld y passe en spectacle 2 jours plus tard!), Luxor (Egypte ancienne avec Sphinx et pyramide), Excalibur (ambiance médiévale), NewYork NewYork (avec ses montagnes russes, Empire State Building et Statue de la Liberté), Paris (Tour Eiffel, Arc de Triomphe et serveuses en tenue (très) légère). On termine avec le Bellagio et sa mythique salle de poker (mieux qu'à la TV!).
Il est 4h du mat'..dodo.
Note aux parents: rassurez vous, on ne s'est pas mariés!

Jeudi 7 août

Réveil douloureux et départ à 11h. Le temps de faire quelques courses et c'est parti pour l'Arizona. Au fur et à mesure la végétation reverdit et la température baisse. On fait étape à Flagstaff (que traverse la mythique Route 66) dans une sympathique auberge de jeunesse. En discutant avec d'autres clients, on décide d'y rester 2 jours pour prendre le temps de visiter les environs de Sedona (le Grand Canyon sera pour Samedi...)
On se fait à manger, une douche et petite balade en ville. Y'a plein de bars, de concerts (ville étudiante) et il y fait agréablement frais. Le seul problème ici, c'est le train: y'en a un toute les demi-heures et il klaxonne en traversant la ville: ça fait un boucan d'enfer!

Notre trajet:


Agrandir le plan

Bref, voilà où on en est pour l'instant... La suite prochainement!
Grosses bises à tous.

2 commentaires:

laure a dit…

ET bien dites-moi.... Nous avons le droit à un vrai journal de bord.... mieux que tous les guides touristiques que l'on pourrait lire.... Surtout continuez à en profiter car, ici, à Epinal, le temps annonce tristement l'automne....Il pleut depuis deux jours, quasiment sans arrêt.... Bonne route... A bientôt

Magali a dit…

Salut fidèle lectrice


Juste un petit coucou pour te souhaiter bon courage pour le temps à Epinal.
Sinon, des nouvelles de la Corse?

Bises